Accueil / Méthodologie / Infos sur les données

Infos sur les données

Sources des données

Les données contenues dans CartoJeunes (y compris le portail Laval) proviennent des sources suivantes :

  • Données scolaires : Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec (compilations spéciales pour CartoJeunes). Plus spécifiquement, les données relatives aux élèves du secondaire ont été compilées par la Direction des indicateurs et des statistiques et les données concernant les étudiants du collégial l'ont été par la Direction de l'enseignement collégial.
  • Données statistiques sur les conditions de vie : Statistique Canada (recensements de 2006 et 2011 et Enquête nationale auprès des ménages de 2011; compilations spéciales pour CartoJeunes pour certains découpages et territoires).
  • Données géographiques ayant servi à la conception des cartes : Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec, 2012 (hydrographie); United States Census Bureau, 2010 (limites états-uniennes); ministère des Ressources naturelles du Canada, 2012 (réseau routier); Statistique Canada, 2006 et 2011 (hydrographie et limites de la province de Québec, des régions administratives, des municipalités régionales de comté, des municipalités, et des province canadiennes); Ville de Montréal, 2013 (limites des arrondissements); Ville de Québec, 2013 (limites des arrondissements).
  • Données géographiques ayant permis la localisation des établissements d’enseignement et des commissions scolaires : Ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, mars 2014.

 

Écarts entre les compilations issues des publications ministérielles et celles présentées dans CartoJeunes (y compris le portail Laval)

Bien que les données de CartoJeunes sur les parcours scolaires au secondaire proviennent des mêmes fichiers de suivis scolaires que ceux utilisés par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur pour produire ses propres publications officielles, on peut observer des différences entre les deux sources pour les raisons méthodologiques suivantes :

  • Parcours scolaires au secondaire (suivi de cohortes et sorties sans diplôme) : En raison de son approche territoriale, l’équipe de CartoJeunes a choisi de présenter les données scolaires au secondaire selon le lieu de résidence de l’élève plutôt que selon l’adresse de l’école qu’il fréquente comme c'est le cas dans les publications ministérielles*.
  • Parcours scolaires au secondaire (suivi de cohortes seulement) : Dans ses publications, le Ministère procède à des ajustements à l’échelle des commissions scolaires pour les effets estimés de l’émigration, de la scolarisation à domicile, de la morbidité et de la mortalité des jeunes. Ces ajustements se répercutent sur les taux régionaux et nationaux qu’il publie. Comme le Ministère n’est pas en mesure d’apporter ces correctifs à l’échelle des arrondissements, des municipalités et des MRC dans les compilations qu'il produit pour CartoJeunes, par souci de cohérence il s'est donc également abstenu de les appliquer aux taux régionaux et nationaux présentés dans CartoJeunes. Les taux régionaux et nationaux présentés dans CartoJeunes peuvent donc être légèrement sous-évalués par rapport à ceux que l’on peut observer dans les publications ministérielles.

Cette mise en garde rappelle l’importance de s'en tenir à une même source, surtout pour une analyse évolutive ou une comparaison entre un territoire et la donnée nationale.

*Dans le cas où le territoire d’une commission scolaire chevauche plus d’une région, le Ministère comptabilise les effectifs scoloaires de cette commission scolaire dans la région où est situé son siège social.

 

Données non disponibles (n.d.)

L’indication « n. d. » qui apparaît dans certains tableaux ainsi que les territoires grisés visibles sur certaines cartes indiquent que la donnée n’est pas disponible. La donnée n'est pas disponible parce que le territoire concerné comprend, selon l’indicateur choisi, un nombre d’élèves, d’étudiants, d’individus, de ménages ou d’établissements d'enseignement trop faible. La non-divulgation de l’information vise ainsi à assurer la confidentialité des renseignements personnels ainsi que la fiabilité des données. Les données des territoires ayant les caractéristiques suivantes ne sont pas disponibles :

  • Dans le cas des indicateurs scolaires au secondaire, le nombre de nouveaux inscrits et le nombre de sortants (dénominateurs dans le calcul des taux) en fonction de la sélection réalisée (territoire, cohorte, genre, réseau) est inférieur à 15 ou le nombre de jeunes possédant la caractéristique d’intérêt (numérateurs dans le calcul des taux) est inférieur à 5 (données masquées par le Ministère);
  • Dans le cas des indicateurs scolaires au collégial, le nombre de nouveaux inscrits (dénominateurs dans le calcul des taux) est inférieur à 15 (données masquées par le Ministère). Pour la région Nord-du-Québec, en raison du faible nombre de nouveaux inscrits et de la présence d'un seul établissement d'enseignement collégial, les données ont été systématiquement masquées;
  • Dans le cas des indicateurs sur les conditions de vie, la population du territoire est inférieure à 40 (données masquées à la source par Statistique Canada) ou le nombre d’individus (ou de ménages, selon l’indicateur) se situe entre 40 et 100 (données masquées par VISAJ, étant donné la perte de précision occasionnée par les arrondissements aléatoires effectués par Statistique Canada).

Étant donné les contraintes de confidentialité et de fiabilité qui touchent un nombre important de petites municipalités au Québec (environ 50 % des municipalités québécoises comptent moins de 1 000 habitants), il est recommandé de procéder de la façon suivante sur CartoJeunes pour l’étude des territoires peu peuplés :

  • Privilégier les regroupements de deux ou de quatre cohortes (ou années) lorsque cette option est offerte;
  • Éviter les recherches trop précises (exemples : garçons seulement, réseau public seulement) et privilégier les grands ensembles qui comprennent un plus grand nombre de jeunes (sexes réunis, réseaux public et privé, etc.);
  • Dans le cas où les deux premières solutions n’auraient pas permis d’accéder à des résultats satisfaisants, délaisser le niveau municipal et opter pour celui des municipalités régionales de comté (MRC).

Selon l’indicateur choisi, il peut arriver que la cohorte sélectionnée ne soit associée à aucune donnée. Dans ce cas, toute la carte apparaîtra en grisé. Il est alors suggéré d’explorer une autre cohorte. La disponibilité de chaque indicateur est indiquée dans la section « Infos sur l'indicateur », en bas à gauche de l'écran lorsqu'on consulte une carte, un tableau ou un diagramme.

 

Arrondissements pour préserver la confidentialité

  • Données sur les parcours scolaires : Pour protéger le caractère confidentiel des informations transmises, des catégories ont été créées par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur pour témoigner du nombre de nouveaux inscrits. C'est la donnée de la borne inférieure de chaque classe qui est présentée dans CartoJeunes (chaque catégorie est de largeur 5, sauf la première qui est de largeur 15) : 0 = 0 à 14 inscrits, 15 = 15 à 19 inscrits, 20 = 20 à 24 inscrits, 25 = 25 à 29 inscrits, etc.
  • Données sur les conditions de vie : Pour les données du recensement (à l'exception de l'indicateur Population), Statistique Canada procède à des arrondissements aléatoires pour les effectifs de chaque territoire selon une procédure qui est détaillée sur le site Web de l'organisme. C'est ce qui explique que les valeurs présentées dans CartoJeunes et dans CartoJeunes Laval soient des multiples de 5. Le processus d'arrondissement explique également le fait que l'addition des taux des sous-populations qui composent une population n'équivale pas nécessairement à 100 %.

 

Choix des classes

Afin de faciliter les comparaisons et de proposer davantage de nuances pour l’analyse, l’équipe de CartoJeunes a choisi de répartir les données de tous les indicateurs en 7 classes. Pour chaque indicateur, les bornes des classes sont choisies en fonction de la distribution québécoise totale (dans CartoJeunes) ou de la distribution lavalloise totale (dans le portail Laval), en tenant compte de toutes les possibilités de sélections (cohorte, période, genre, année de recensement, réseau, type de formation). Ainsi, les limites inférieures et supérieures des classes varient d'un indicateur à l'autre mais sont les mêmes pour un indicateur donné, peu importe la sous-population sélectionnée. Les bornes d'un indicateur sont donc les mêmes pour les garçons et les filles, pour deux cohortes, pour deux recensements ou pour deux types de formation par exemple. La détermination des classes est faite selon le type de données présentées.

  • Effectifs (nombres) : Les 7 classes comportent un nombre égal de territoires mais la largeur des classes peut varier.
  • Proportions (pourcentages) : Les 7 classes sont de largeurs égales (à l'exception des deux classes aux extrémités qui sont ouvertes) mais elles comportent un nombre variable de territoires.

La détermination des classes pour le revenu moyen des familles économiques est quelque peu différent. Les classes ne sont pas les mêmes pour le recensement de 2006 et celui de 2011 puisque les comparaisons ne sont pas possibles, les revenus ayant considérablement augmenté entre les deux recensements.

 

Mise à jour des données

  • Données sur les parcours scolaires au secondaire : Ces données sont mises à jour annuellement.
  • Données sur les parcours scolaires au collégial : Ces données sont mises à jour annuellement. Au cours de cet exercice de mise à jour, les données antérieures sont révisées et des changements mineurs peuvent survenir pour certains taux en raison du statut de quelques étudiants qui peut avoir changé entre les deux moments de lecture par le Ministère.
  • Données sur les conditions de vie : Ces données sont mises à jour à chaque recensement.

 

Pourquoi le taux de décrochage scolaire + le taux de diplomation100 % ?

Ces deux indicateurs ne sont pas complémentaires et ne peuvent conséquemment pas être mis en relation puisqu'ils ne concernent pas le même groupe d'élèves.

  • Le taux de décrochage scolaire (taux de sorties sans diplôme ni qualification) s'intéresse à la situation du groupe d'élèves qui quittent le secondaire (secteur jeunes) une année donnée. On cherche à connaître la proportion d'entre eux qui ont alors un diplôme en poche. Ce groupe d'élèves n'a pas nécessairement commencé ses études secondaires la même année.
  • Le taux de diplomation ou de qualification après 7 ans au secondaire s'intéresse à la situation du groupe d'élèves qui sont entrés au secondaire la même année (on parle alors d'une cohorte). On cherche à connaître la proportion d'entre eux qui ont obtenu un diplôme (ou une qualification) au plus tard 7 ans après leur entrée.

Pour obtenir plus d'informations sur ces deux indicateurs et sur leur méthode de calcul, cliquez ici.

 

Autres précisions

  • Dossiers scolaires incomplets : Un certain nombre d'élèves québécois n’ont pu être correctement localisés, leur dossier scolaire étant incomplet (code postal manquant). Ces élèves sont donc inclus dans le total québécois, mais demeurent exclus pour les autres découpages géographiques.
  • Écoles gouvernementales : Au secondaire, les établissements d’enseignement québécois peuvent être regroupés en trois réseaux distincts : écoles publiques, écoles privées et écoles gouvernementales. Contrairement aux deux autres réseaux, les écoles gouvernementales ne transmettent pas toutes systématiquement leurs données scolaires au ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur. C’est donc par souci de fiabilité que CartoJeunes permet de faire des recherches précises sur le réseau public ainsi que sur le réseau privé, mais pas sur celui des écoles gouvernementales. Cependant, les données des écoles gouvernementales qui ont été transmises au Ministère (environ 0,3 % des effectifs scolaires québécois) sont incluses dans le choix global intitulé « Tous réseaux confondus ».
  • Réseaux du collégial : Au collégial, les établissements d’enseignement québécois peuvent être regroupés en trois réseaux distincts : réseau public, réseau privé subventionné et réseau gouvernemental. CartoJeunes permet de consulter les compilations des trois réseaux réunis.